Bypass Repeated Content

Un « château de porcelaine » de rang européen

Château de la Favorite de Rastatt

Pietra-Dura-Tafel mit Pferd im Florentiner Kabinett von Schloss Favorite; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer
Panneaux en pierre venus de Florence

La chambre Florentine

La chambre Florentine constitue le point d’orgue artistique du château de la Favorite de Rastatt et se présente sous une forme inédite en Europe. 758 panneaux réalisés à partir de différents matériaux aux murs confèrent à cette petite pièce une atmosphère très particulière.

Vue de la chambre Florentine au château de la Favorite de Rastatt ; crédit photo : Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Lutz Hecker

La chambre Florentine.

D’où vient le nom « chambre Florentine » ?

Le cabinet tient son nom des panneaux en pietra dura, qui sont des ouvrages précieux de glyptique venus de Florence. Ils proviennent de la manufacture de Cosme III de Médicis, qui régna comme grand-duc de Toscane de 1670 à 1723. La pietre dure, qui signifie en italien « pierres dures » a été travaillée selon la technique dite Commesso : Des plaques ultra-minces de marbre, de granit et de pierres semi-précieuses étaient assemblées pour créer des images brillantes et précieuses.

Panneau en pietra dura de la chambre Florentine au château de la Favorite de Rastatt ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Panneau magnifiquement ouvragé en pietra dura.

Les panneaux

Des paysages côtiers, des natures mortes, des fleurs, des fruits et des oiseaux sont représentés sur un total de 55 panneaux en pietra dura apposés aux murs du cabinet. De telles images sont également incrustées sur le plateau de la grande table. D’autres matériaux ont été utilisés pour les autres panneaux muraux, comme l’ardoise avec des fleurs de nacre ou le bois avec des peintures laquées. Un ensemble fascinant qui offre une foule de choses à découvrir !

Les portraits miniatures

La chambre Florentine appartenait à l’appartement du prince héréditaire Ludwig Georg et lui servait également de « manuel d’apprentissage ». Il devait éduquer ici ses connaissances et son goût, et cela en prenant modèle sur les grands artistes et souverains. 165 portraits, de quelques centimètres de haut chacun, sont intégrés dans des losanges de verre à miroir. On y retrouve les têtes de peintres majeurs tels que Albrecht Dürer, Rembrandt et Michel-Ange.

Miniaturbildnis Matthias Grünewald in Schloss Favorite; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer
Miniaturbildnis Matthäus Merian in Schloss Favorite; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer
Miniaturbildnis Michelangelo in Schloss Favorite; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Portraits miniatures : Matthias Grünewald, Matthäus Merian et Michel-Ange.

Jeu de cartes incrusté dans le sol en scagliola de la chambre Florentine au château de la Favorite ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Jeu de cartes incrusté dans le sol en scagliola de la chambre Florentine.

Le sol

Le sol est magnifiquement ouvragé en scagliola. Des ornements, des insectes, des oiseaux et d’autres petits animaux se laissent découvrir tour à tour dans le stuc marbre brillant ou des cartes à jouer et un damier avec des pierres semi-précieuses incrustées. Mais si l’on baisse le regard, on verra aussi que les sols sont fragiles, les siècles passés ayant laissé leur empreinte. La précieuse décoration doit faire l’objet d’une protection spéciale. Mais ne vous inquiétez pas : il est de bon ton de jeter un regard attentif à l’intérieur du cabinet – sans toutefois y pénétrer !

En savoir plus

Œuvres d'art et pièces

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.