Bypass Repeated Content

Un « château de porcelaine » de rang européen

Château de la Favorite de Rastatt

Die Herdstelle in der Schauküche von Schloss Favorite Rastatt; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer
Un foyer sans feu

La cuisine ouverte

Tout le château était gouverné par le désir de représentation, et ceci concernait aussi les pièces communes du rez-de-chaussée. La cuisine ouverte était donc, comme son nom l’indique, seulement matière à spectacle. C’est l’une des rares pièces de ce type ayant été préservées.

Cuisine ouverte du château de la Favorite de Rastatt ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Le foyer dans la cuisine ouverte.

Symbole d’une parfaite maîtresse de maison

Des marmites qui mijotent, du feu et de la suie, rien de tout ceci n’a jamais pris place ici. La cuisine ouverte n’était pas utilisée pour cuisiner, mais pour exposer les possessions de la fière maîtresse de maison. Vers 1700, on ne faisait pas encore de distinction claire entre la cuisine d’apparat, la cuisine de porcelaine et le cabinet de porcelaine. Ces trois types de pièces servaient à exposer la porcelaine et la vaisselle précieuses. La cuisine d’apparat a vu le jour en Hollande et a été reprise comme pièce de représentation par des princesses protestantes. Dans le château de la Favorite, la cuisine utilitaire était située sous l’appartement du fils, tandis que la cuisine d’apparat, comme toujours, était réservée aux appartements de la princesse.

Vaisselle dans la cuisine ouverte

La cuisine ouverte abrite des faïences provenant de manufactures majeures. Les séries de vaste envergure offrent un bon témoignage des différentes formes de vaisselle. De nombreuses assiettes et plats, terrines, pots à crème et cruches issus de la manufacture de faïence de Hanau ont été conservés. Des petits plats en forme d’étoile ainsi que des obélisques et des figurines de nain – comme autant d’ornements pour les tables de fête – proviennent de la manufacture d’Ansbach.

Krüge in der Schauküche von Schloss Favorite Rastatt; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Fabry
Kasserollen (Schmortöpfe) in der Schauküche von Schloss Favorite Rastatt; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Urheber unbekannt
Schauregal in der Schauküche von Schloss Favorite Rastatt; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Soigneusement alignés à des fins de contemplation : la vaisselle en cuivre rutilante et un assortiment de vaisselle varié et savamment ordonné incarnaient des vertus telles que la propreté, l’ordre et l’ardeur, et servaient à montrer l’opulence des maîtres de maison.

Présentation des céramiques

Le « Kuchelgewölb », comme on appelait à l’époque les pièces adjacentes à la cuisine ouverte, servait également à la présentation de faïences et de grès. Sibylla Augusta faisait ainsi visiter non seulement le bel étage, mais aussi les salles du rez-de-chaussée à ses invités. La collection de faïences est présentée aujourd’hui.

En savoir plus

Monuments et fonctions
Œuvres d'art et pièces
Travail et loisirs

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.